Durham County : une série policiere et un thriller canadien

Laisser un commentaire

Origine de la série : Canadienne (The Movie Network, Movie Central, Global & Ion Television)
Épisodes : 13 pour les 2 saisons
Statut : saison 3 en cours de production
Créateurs : Janis Lundman ; Adrienne Mitchell & Laurie Finstad Knizhnik

Acteurs
Hugh Dillon : Mike Sweeney ; Michelle Forbes : Penelope Verrity ; Justin Louis : Ray Prager ; Romano Orzari : Ray Prager (saison 2) ; Hélène Joy : Audrey Sweeney ; Laurence Leboeuf  : Sadie Sweeney & Cicely Austin : Maddie Sweeney

Genre : Policier
Date de diffusion : Première diffusion en France le 13 décembre 2005
Public : Tout public

Mike Sweeney, policier de la brigade criminelle à Toronto décide de déménager à Durham County avec sa femme atteinte d’un cancer et de ses deux filles, en espérant ainsi laisser derrière lui les fantômes qui le hantent. Mais alors qu’il s’installe, un ancien ami refait surface  et il semble lié à une série de meurtre dans les environs. Un serial killer semble s’en prendre aux femmes de la région. Il les viole, les tue et leur prélève une mèche de cheveux.

L’histoire est filmé du point de vue de Mike, avec ses peurs, ses théories et ses interrogations. L’histoire ne brille pas par l’enquête en elle même mais par son traitement inhabituel, plus psychologique, plus personnel et plus intéressante que dans les séries policières classiques.

La première saison se concentre sur la traque du serial killer et ancien ami de Mike, Ray Pargger ainsi que de la vie difficile du policier avec sa femme et ses deux filles.

La seconde saison se concentre sur les conséquences de l’affaire Ray Pragger, notament pour la fille de Mike

La troisième saison se concentre sur des taffics dans la région.

Une bonne série policière alternative et qui nous change des experts ou de bones

The Event, la série évenment de la rentrée

Laisser un commentaire

Avec la fin de LOST, et de 24 , on savait qu’il n’y aurait pas grand chose en terme de nouvelle séries TV. Autant l’an dernier j’attendais  Flashforward malheureusement arrêtée,  NCIS Los Angeles et les dernières saisons de 24 et LOST, autant cette année, les chaines américaines semblent tirer la grimace et ne proposer que des séries policières sans grande envergure ou sans nouveauté. Mais au milieu de tout ça il y a une pépite « The Event »

Origine de la série : Américaine (NBC)
Épisodes : 22 pour la saison 1
Statut : Saison 2 en préparation (soumise aux résultats d’audience)

Réalisateur : Nick WautersActeurs : Jason Ritter (Sean Walker), Sarah Roemer (Leila Buchanan), Blair Underwood : (Président Elias Martinez), Laura Innes (Sophia Maguire) Željko Ivanek (Blake SterlingIan) Anthony Dale (Simon Lee), Scott Patterson (Michael Buchanan), Clifton Collins Jr (Thomas) Bill Smitrovich (Vice Président Raymond Jarvis), Lisa Vidal (Christina Martinez) Taylor Cole (Vicky Roberts)

Genre : Thriller dramatique & science fiction
Date de diffusion : Première diffusion aux USA, le 20 septembre 2010
Inédit en France, probablement diffusé en 2011 sur Canal + (à confirmer)
Public : Tout public

Alors que le président des États Unis veut faire fermer un centre de détention de la CIA en Alaska, où sont détenus deshommes & des femmes  appréhendés au même endroit en 1944. En plus d’avoir farouchement gardé secrètes les raisons de leur présence ainsi que leurs identités ils n’ont quasiment pas vieilli depuis 66 ans. Dans le même temps un jeune informaticien Sean Walker et sa fiancée sont en croisière mais sa fiancée disparait et lui s’aperçoit que son identité est effacée. Huit jours plus tard il se retrouve dans un avion détourné pour s’abattre sur le président des États unis, mais l’avion se téléporte au dernier moment, avant de réapparaitre en Arizona et de voir ses occupants massacrés sans que personne ne puisse dire comment.

La série est un savant mélange de conspiration et de science fiction avec une narration à la Heroes mais complétement non linéaire, volontairement embrouillé. La série s’inspire de X-Files, de LOST, de 24H Chrono et encore de Heroes.

L’intérêt de cette série est son mode de narration, on a deux dates à huit jours d’intervalle  et on suit les évènements postérieurs pour arriver on espère au mystérieux EVƎNT (orthographe originale). La série suit ainsi plusieurs personnages : Sean, qui recherche sa fiancée et tente de comprendre le complot, le président Elias Martinez qui tente de percer le secret des prisonniers en Alaska et Sophia chef des survivants du crash de 1944 dont les survivants ne sont pas tout à fait humains et ont la fâcheuse tendance à ne pas vieillir en 65 ans entre autre et à refuser de dire qui ils sont. Chaque épisode est ponctué de Flashback sur les personnages (quand je vous disais que ça ressemblait à Lost) ou sur des événements antérieurs.

La série est pleine de rebondissement parfois en se demandant si ils ne mettent pas un peu trop de Sf au millieu de la théorie du complot, encore heureux qu’il n’y ait pas de terroristes.

Après des audiences assez bonnes, 11 millions de téléspectateurs pour le pilote, les audiences ont largement baisées pour atteindre 7,5 millions de téléspectateurs ce qui rend un renouvellement pour une seconde saison incertain, réponse à la fin de l’année.

Regenesis : Genetic Crime Investigation, un thriller biothechnologique

Laisser un commentaire

ReGenesis est une série télévisée canadienne créée par Christina Jennings. La série compte 52 épisodes répartis sur 4 saisons. La production a été arrêtée, sur décision conjointe des scénaristes et de la chaine. La série a été diffusée par « The Movie Network » au Canada. En France, elle a été diffusé par 13eme rue puis Sci-Fi sur le satellite et par ARTE en parallèle.

Origine de la série : Canadienne (The Movie Network)
Épisodes : 52 pour les 4 saisons
Statut : Production achevée
Créateur : Christina Jennings
Acteurs : Peter Outerbridge : David Sandström, Maxim Roy : Caroline Morrison (saisons 1 et 2 uniquement), Conrad Pla : Carlos Serrano, Mayko Nguyen : Mayko Tran, Dmitry Chepovetsky : Bob Melnikov, Mishu Vellani : Hira Kahn (saison 1), Greg Bryk : Weston Field, Ellen Page : Lilith Sandström, Sarah Strange : Jill Langston
Genre : Médical & science fiction
Date de diffusion : Première diffusion au Canada à partir du 24 octobre 2004
Diffusé en France à partir du 7 décembre 2005
Public : Tout public

La série nous montre le quotidien du laboratoire de biotechnologies : le NORBAC. Le NORBAC est basé à Toronto, mais est financé par les Etats Unis, le Canada et le Mexique. Les scientifiques qui y travaillent, sont chargés d’enquêter sur des épidémies, des manipulations génétiques et le bio terrorisme. Lorsqu’une épidémie se déclare, l’épidémie

Parmi leurs enquêtes on peut citer celles sur :
– la lethargica
– des attaques de corbeaux schizophrènes
– des magnéto-bactéries détruisant tous les ordinateurs
– la grippe espagnole
– Un EBOLA génétiquement modifié

L’équipe scientifique est dirigé par David Sandström, l’un des meilleurs scientifiques du monde. Complétement imbu de sa personne et aussi un génie. Obnubilé par son travail et grand coureur de jupons, il n’en reste pas moins attachant.


Carlos Serrano Mexicain pathologiste spécialisé dans les maladies tropicales et ancien humanitaire,est le bras droit de david et l’un de ses meilleurs amis.

Mayko Tranest la bio informaticienne du Labo et une amatrice de théories farfelues et de théories des anti bio technologies, elle reste néanmoins assez atachée à ses collégue et sera affcté lors de la mort de certains d’entre eux.

Bob Melnikov timide et mal à l’aise, c’est un biochimiste brillant au QI dépassant les 160, mais complétement timide et qui a toujours du mal à s’exprimer en public.

La série mélange habilement les Experts, Dr House pour le style et les intrigues et 24H chrono pour le style visuel.

Lorsqu’une épidémie, une alerte biologique l’équipe du Norbac se déplace et tente de comprendre. La série adopte un ton semblable à une série policière mais la résolution d’une enquête s’étale parfois sur plusieurs épisodes avec souvent des manipulation politiques ou financières et du terrorisme.

Une délicieuse série canadienne pour les amateurs de série médicale et de thriller.

Glee : chorale dans un lycée et phénoméne américain

Laisser un commentaire

Glee est la nouvelle série phare de la Fox pour la saison 2009-2010, crée par Ian Brennan, Brad Flachuk et Ryan Murphy. La chaine de Rupert Murdoch qui a déjà créé Prison Break, Dr House et 24 h Chrono (qui vient de s’achever) nous propose ici une série à la fois musicale et comique. Avant de vous livrer l’histoire, il faut savoir que la série, qui fait duo avec « american idol » l’équivalent de la nouvelle star, est un phénomène de société, les chansons diffusées voient rapidement leur chiffre de ventes augmenter, les tournées sont un succès et trois films seraient en préparation. Les séries comédies n’ayant pas la cote en France, c’est finalement la chaine privée (de téléspectateurs ?) Orange cinéhappy, mais pourrait être diffusée après sur M6 en 2011.

Origine de la série : Américaine (FOX)
Épisodes : 44 pour les 2 saison
Statut : Saison 2 en cours de diffusion
Crateurs : Ian Brennan, Brad Falchuk & Ryan Murphy

Acteurs : Matthew Morrison : Will Schuester ; Lea Michele : Rachel Berry ; Cory Monteith : Finn Hudson ; Kevin McHale : Artie Abrams ; Chris Colfer : Kurt Hummel ; Dianna Agron : Quinn Fabray ; Amber Riley : Mercedes Jones ; Jenna Ushkowitz : Tina Cohen-Chang ; Mark Salling : Noah « Puck » Puckerman

Genre : Comédie/musicale
Date de diffusion : Première diffusion aux USA le 19 mai 2009
diffusé depuis le 6 juin 2010 sur Orange et en 2011 sur M6
Public : Tout public

L’histoire est celle d’un jeune prof d’espagnol marié qui va devoir prendre la tête d’une chorale (Glee en anglais) à la dérive, de six élèves (un handicapé, une diva noire, un footballer, une pom pom girl…). Sans budget, devant tout payer lui même, y compris le droit de faire la chorale, espérant gagner le concours régional, il va devoir faire face à la tyrannique professeur de sport en charge des pom pom girls, qui voit d’un mauvais œil cette concurrence et craint de perdre ses précieux budgets. Usant de toutes les stratégies pour garnir les rangs de sa chorale, allant jusqu’au chantage et devant jongler entre sa femme, ses cours sa chorale et la conseillère qui lui fait du charme, il va devoir prouver que les élèves de la chorale ne sont pas en dessous de l’échelle sociale et prouver qu’il peut gagner le concours des chorales de la région.

Sur fond de caricature d’un système éducatif à la dérive entre le prof dealer de marijuana et le club des élèves chastes en passant par des profs cinglés, cette série est un vrai délice tant pour rire que pour chanter. Une transposition en France avec la critique serait à mon sens tout à fait envisageable

A voir absolument et de préférence en version originale, la version française n’étant pas du tout à la hauteur je trouve….

Jericho : L’amerique attaquée en plein coeur

Laisser un commentaire

Infos de la série

Origine de la série : Américaine (CBS)
Épisodes : 29 pour les 2 saisons
Statut : arrêtée prématurément faute d’audiences
Créateurs : Stephen Chbosky & Jon Turteltaub

Acteurs : Skeet Ulrich (Jake Green) ; Lennie James (Robert Hawkins) ;

Ashley Scott (Emily Sullivan) ; Kenneth Mitchell (Eric Green) ;

Michael Gaston (Gray Anderson) ; Gerald McRaney (Johnston Green)

Genre : Policier
Date de diffusion : Première diffusion en France le 13 décembre 2005
Public : Tout public

Synopsis

Jericho est historiquement une ville de terre sainte rasée par la seule foie de croyants qui ont prié en marchant au tour de la ville. Dans cette série la Ville de Jericho se situe aux USA dans le Kansas. Alors que la ville s’interroge sur le retour du fils du maire Jake Green après 5 ans d’absence, les habitant voient un champignon nucléaire dans le ciel, à priori près de Denver. La ville se retrouve ainsi coupée du monde, et va sous l’impulsion du maire Johnston Green, tenter de survivre à l’hiver le plus rigoureux que la ville est connue et tenter d’organiser la défense contre tout ceux qui veulent s’en prendre à Jericho. Alors que les nouvelles tombent a fur et à mesure , les habitants découvrent que 23 des plus grandes villes américaines ont été détruites (à l’exception de New York seulement touchée). la ville va devoir s’organiser pour se défendre contre les pillards et les mercenaires qui ont été abandonnés par le gouvernement et tentent de survivre, la ville doit aussi s’organiser pour assurer son ravitaillement alors que nourriture et essence commencent à manquer et que l’électricité est coupée.

Je trouve dommage que à chaque fois le maire ou les habitants restent sages et que jamais ils ne tentent de régler de manière expéditive leurs problèmes, et ne succombent jamais   :

  • Un meurtrier est appréhendé, et bien on l’exile
  • Des pillards se font passer pour des militaires, et bien on leur confisque juste leurs armes et leur char et puis c’est tout, ils peuvent se casser

Jericho devient un vestige de la civilisation américaine, garant des valeurs américaines, le sanctuaire du pays, cette inviolabilité du territoire dans laquelle les américains croient fermement.

A l’opposé une fois en dehors du village cela tourne à l’anarchie, les voleurs sont pendus, les femmes vendues, la ville voisine de Jericho construit des mortiers pour attaquer et  s’emparer des ressources de Jericho…

Le choix de l’attaque nucléaire n’est pas anodin, il reste malgré tout assez probable comme, nous le rappelle la crise iranienne et les gesticulations nord coréennes.

La foi des ennemis des USA suffira t’elle à détruire les USA, comme dans le Jericho biblique ou alors le Jericho télévisuel se produira t’il sans que l’action de la foi soit nécessaire.

La seconde saison s’ouvre après la bataille entre New Bern et Jericho, l’armée des États alliés d’Amérique rétablit l’ordre. Les États Unis ont implosés et trois pays se partagent le territoire :

  • Le gouvernement de Colombus rassemble les États à l’Est du Mississippi, il est l’héritier direct du gouvernement
  • Le gouvernement de Cheyenne rassemble les États à l’est du Mississippi, sous le nom des Etats alliés d’amerique, il a lancé des bombardements nucléaires contre la Corée du Nord et l’Iran accusés d’être derrière les attaques nucléaires. Le gouvernement s’appuie sur une multinationale très puissante Jennings & Rall qui devient finalement une entreprise qui domine tout et que le gouvernement aide. Vous pouvez voire son drapeau plus haut.
  • Le Texas devient Le Joker entre les deux puissants notamment grâce à son armée puissante et à ses réserves de pétrole.

Après une première saison de 24 épisodes et une seconde saison raccourcie à 7 épisodes à causes de la grève des scénaristes? La série est arrêtée ensuite faute d’audiences suffisantes. La série continue sous forme de comics aux USA.

Engrenages, une série française de qualité sur la justice

Laisser un commentaire

Je vous ai récemment parlé de HBO avec ses grandes séries au budget démesuré les fameux « orginal entertainement » et contrairement à ce qu’on pense la France n’est pas un désert et commence à faire des séries, enfin surtout une chaine, notre HBO français, j’ai nommé CANAL +.

Infos de la série

Origine de la série : Française (Canal +)
Épisodes : 28 pour les 3 saisons
Statut : saison 4 en cours de tournage et saison 5 en projet
Créateurs : Alexandra Clert & Guy-Patrick Sainderichin
Acteurs : Caroline Proust (Capitaine Laure Berthaud) ; Grégory Fitoussi (Substitut du Procureur Pierre Clément) ; Philippe Duclos (Juge d’instruction François Roband) ; Fred Bianconi (Lietenant Frederic Fromantin) ; Thierry Godard (Lieutenant Giles Escofier) ; Audrey Fleurot (Joséphine Karlson)
Genre : Policier
Date de diffusion : Première diffusion en France le 13 décembre 2005
Public : Tout public

Synopsis

La première saison a été diffusée sur canal + en 2005, la seconde en 2008, la troisième en 2010. Les saisons comportent 8 ou 12 épisodes. Vous l’aurez compris on est loin des fiction américaines à 24 épisodes par an, mais pour autant faut il tout de suite passer son chemin ? La série suit le quotidien d’une équipe de police menée par la capitaine Laure Berthaud. On suit aussi les affaires dans les coulisses du palais de justice avec le juge d’instruction François Roban, le procureur Pierre Clement, et l’avocate Joséphine Karlson. Contrairement aux séries policières traditionnelles l’enquête n’est pas bouclée à la fin de l’épisode, on suit au contraire tout le processus d’enquête sans raccourci et parfois sans concession. Chaque saison se concentre sur une enquête principale sur laquelle se rajoute d’autres enquêtes secondaires.

Le scénario a été réalisé avec la collaboration de policiers et de fonctionnaires de justice dans un souci de crédibilité, canal + voulant réaliser à la fois une série policière et une série réaliste. Il faut reconnaitre à Canal + le courage d’avoir oser parler de politique dans les enquetes avec un maire ressemblant furieusement à Balkani accusé de financement illégal du part présidentiel ou un ministre aux mœurs un peu déviante. A quand une vielle riche qui distribue les enveloppes ?

Si on compare avec des séries américaines, Canal + n’a pas reproduit totalement leur modèle de production, la série n’a pas une saison par an, même si la chaine a annoncéque ce serait le cas pour les prochaines saisons, et là ou une armée de larbins de scénaristes travaillent à l’écriture du scénario aux USA, Canal + n’en a que 2 ou 3 et ils changent entre chaque saison. Ma foi si le modèle marche pourquoi pas.

La série n’est pas comme les séries traditionnelles mais n’est pas complétement novatrice, il y a notamment une série de HBO (comme par hasard) The Wire (diffusée sur Jimmy sous le nom de Sur écoute) qui dura 5 saisons (60 épisodes) et qui comme Engrenages racontait de façon réaliste le travail des policiers et des fonctionnaires de justice à Baltimore, avec un réalisme saisissant.

Le réalisme d’Engrenages se retrouve surtout dans les personnages. portraits :

e Juge Roband : Juge d’instruction, dévoué corps et âmes à son métier il cherche par tous les moyens parfois les plus limites à aboutir à la vérité malgré les pressions lorsque l’affaire devient trop politique. Il est solitaire, et n’a pour confidente et comme seule épaule sur qui pleurer que sa secrétaire. On le découvre impitoyable même quand il découvre que son frère trempe dans des affaires de pots de vin finançant la campagne d’un président de droite via un maire d’une ville de la grande couronne parisienne. On le découvre dans la saison 3 à la fois haineux et se sentant responsable de sa mère. Il est capable d’une grande froideur devant les malheurs et les souffrances qu’il voit au quotidien dans son travail.

La capitaine Berthaud travaille pour la police Judiciaire de Paris, elle vit solitaire, habituée aux coups d’un soir et aux relations sans lendemain. intègre elle n’hésite pas à franchir la ligne jaune lorsqu’un de ses collègue a besoin d’aide. Parfois assez froide elle sait être impitoyable avec les criminels et a horreur de devoir relâcher un suspect qu’elle pense coupable, même si son obstination l’a parfois conduit dans des impasses. Tout comme le juge Roband avec qui elle a nouée une grande amitiés, elle est dévouée corps et âmes à son travail. Lorsqu’elle sera évincée de l’enquête sur le réseau de drogue dans la saison 2, elle le vivra très mal et nouera une certaine rancœur à l’encontre de l’avocate Joséphine Karlson

Joséphine Karlson est une brillante avocate du barreau de Paris. Alors que le capitaine Berthaud ou le juge Roband se demande comment arréter tel ou tel suspect ou comment mener à bien telle ou telle enquête, elle se demande comment défendre ses clients qu’il soient innocents ou qu’ils soient les pires criminels. Dans la saison 2 elle est recrutée par un cabinet d’avocat dirigé par un avocat peu recommandable mais assez efficace Szabo. elle se met alors à accepter les pots de vins, à fouiller illégalement dans des dossiers ou à délivrer illégalement es portables à des prisonniers le tout par appât du gain et du vice.

Le générique :

une série efficace plaisante qui nous change des séries policières américaines ou allemandes traditionnelles et qui nous rappelle par certains aspects la série de HBO : The wire.

La serie nous rappelle aussi ce que nous avons tendance à oublier les séries françaises sont de qualité

//

NCIS : Naval Criminal Investigation Service, enquêtes au coeur de la marine américaine

Laisser un commentaire

Le NCIS est le service des enquêtes criminelles de la marine américaine. Le NCIS intervient lorsqu’un crime implique des personnels de la Navy ou des marines ou leurs familles, ou si un crime est commis sur une base de la Navy ou sur un de leurs bâtiments.

Origine de la série : Américaine (CBS)
Épisodes : 48 pour les 2 saisons
Statut : Saison 2 en cours de diffusion

Créateur: Shane Brennan

Acteurs :  Chris O’Donnell (G. Callen),  le rappeur LL Cool J (Sam Hanna), Daniela Ruah (Kensi Blye), Peter Cambor (Nate « Doc » Getz)Barrett Foa (Eric Beal), Linda Hunt(Henrietta « Hetty » Lange)Eric Christian Olsen (Marty Dicks), Adam Jamal Craig (Dominic « Dom » Vail)Rocky Carroll (Leon Vance),

Genre : policier
Date de diffusion : Première diffusion aux USA le 22 septembre 2009
diffusé en France sur M6 à partir du 12 mars 2010
Public : Tout public

La série suit depuis huit saisons une équipe du NCIS est chargé des enquêtes liés à la marine. Les enquêtes utilisent le dernier cri de l’informatique, du matériel scientifique ainsi la surveillance et parfois l’infiltration. Certaines enquêtes sont liés au terrorisme international avec notamment Al quaida. Les intrigues se déroulent généralement à terre mais certaines le sont à bord de bateaux ou de sous marins voir à bord d’ Air Force One.

La série adopte un ton assez décomplexé avec une dose d’humour et reste souvent assez familiale en évitant par exemple des insanités plus encore dans la traduction française, qui est encore plus politiquement correcte que la version originale.

Pour fidélise son public, la série déploie des fils rouges qu’on retrouve tout au long des saisons en parallèle des enquêtes, comme par exemple le terroriste Ari Haswari, qu’on retrouve tout au long des trois premières saisons. la série fait appel aussi à des personnages secondaires souvent assez récurent comme l’agent du FBI Tobias Fornell que l’on retrouve depuis le premier épisode jusqu’à la saison 8 en cours.

L’équipe est dirigée par l’agent Gibbs , un ancien marine et tireur d’élite, marié 4 fois. Il dirige d’une main de fer l’équipe, et n’hésite pas à se laisse guider par son instinct lors des investigations. C’est un Flic de la vielle école qui se méfie des nouvelles technologies et préfère faire  craquer un suspect pendant un interrogatoire. Il est entré au NIS (Futur NCIS) après la mort de sa première femme et de sa fille. Il est extrêmement proche de Ducky, le médecin légiste qu’il connait depuis des années et d’Abby la scientifique. Il passe son temps libre à construire un bateau dans sa cave et est accro au café.

L’agent spécial Anthony Dinozzo, est le plus ancien agent travaillant avec Gibbs encore dans son équipe. Il est issu d’une famille riche d’origine italienne, bien que lui ne le soit pas. Il est passionné de cinéma et a une immense culture cinématographique. Il est aussi un insatiable coureur de jupons et un spécialiste des laissons éphémères. Il voue un e certaine admiration mêlée de crainte vis à vis de Gibbs qu’il appelle tout le temps Patron.

L’agent McGee surnommé par Tony Le bleu à cause de son inexpérience est agent spécial. Il est diplômé de Johns Hopkins et du MIT. C’est un spécialiste de l’informatique et des nouvelles technologies. Il apparait au cours de la saison 1 mais n’intègre définitivement le casting que lors de la saison 2. Il se sert de son expérience pour écrire des romans policiers. Accroc à son téléphone d’une marque de fruit, il a une sœur et a noué une grande amitié avec les autres membres de l’équipe et particulièrement avec Abby.

L’agent Katelinn Todd travaillait avant pour les services secrets à bord de Air force One pour protéger le président. suite à sa démission, elle est recrutée par le NCIS où ses compétences de Profiler seront extrêmement utiles, tout comme son acharnement et son expérience en matière de protection. Elle meurt à la fin de la saison 2, tuée par un terroriste.

Ziva David travaillait pour le Mossad (services secrets israéliens) et a rencontré le NCIS pour la première fois lorsque Gibbs et le NCIS traquaient le terroriste Ari après qu’il est tué l’agent spéciale Kate. Refusant de réintégrer le Mossad elle intégrera le NCIS en tant qu’agent de liaison avec le Mossad, puis comme agent spéciale dans la saison 7. Ses talents d’observations et sa mémoire aideront biens des fois dans des enquêtes tout comme sa maitrise des technique de combats.

Le docteur Donald Mallard surnommé Ducky est le médecin légiste du NCIS. C’est un homme plein de connaissances, curieux et qui parle aux personnes qu’il autopsie. C’est un confident pour chacun des personnages du NCIS. Il est apprécié pour ses compétences, bien qu’il ne puisse s’empêcher de raconter des anecdotes. Il a aussi une formation en Psychologie.

Abigail Sciuto, surnomée Abby est la scientifique de l’équipe. Elle a des compétences pluri-disciplinaires qui lui permettent d’être la seule scientifique du NCIS et de dispose de son propre Labo. Toujours habillée en gothique et fan de Heavy Metal, elle n’en reste pas moins très appréciée par l’équipe.

La série en est actuellement à sa huitième saison aux USA et a déjà accouché d’un Spin Of : NCIS Los Angeles et est actiellement la sèrie la pluis suivie aux USA et une des plus suivies en France sur M6.

Older Entries Newer Entries